Menu
France / Var

Notre Van Trip en France !

Quoi de mieux pour fêter nos deux ans qu’un road trip en van ? Nous n’avons pas trouvé alors nous sommes partis en France quatre jours fin juin. Première fois en couple pour nous, c’était … INCROYABLE. Au mois de juin c’était parfait, peu de monde sur les routes et les plages, il faisait beau et chaud (mais pas trop). C’est pour nous une des meilleures périodes avec le mois de septembre. La Van Life nous a beaucoup apporté personnellement, sur notre vision du Monde, de la vie que l’on souhaite mener et sur notre vie de couple que l’on construit de jour en jour.

Nous sommes partis de Annecy, nous avons récupéré le van à coté de Chambéry et nous sommes allés jusqu’à Sainte-Maxime au plus loin, en passant par l’Isère, les Gorges du Verdon, les Hautes-Alpes. Bref, on vous raconte tout !

Notre road trip en quelques chiffres

  • Deux dindes
  • 973 kilomètres en van VW
  • 770€ pour 4 jours
  • Une dizaine d’apéros
  • Mille photos
  • Six départements traversés
  • Trois nuits (par semaine …♩)
  • Un milliard de souvenirs

Budget

– Location de van + assurance : 520€
– Carburant : 150€
– Repas : 70€
– Nettoyage du van : 10€
– Vidange et remplissage du van : 4€

Soit 754€ ou 377€ par personne pour 4 jours.
Nous n’avons pas pris l’autoroute car nous voulions profiter des paysages et nous n’étions pas pressés.

Le van : Un Volkswagen Combi Westfalia Kepler One

Nous avons loué ce van Volkswagen à un particulier via le site Wikicampers. Nous avons adoré le principe de ce site puisque tout est sécurisé pour nous et encore plus pour les propriétaires de véhicules. Le principal avantage par rapport à une agence, c’est que vous pouvez vous arranger directement avec lui sur les horaires.
Notre van était parfait ! Nous avions une cuisine, la douche et même les toilettes ! C’est un luxe.

Qu’est ce qu’il faut emmener pour un road trip en van ?
Coté personnel

• Savon/Shampoing (Le mieux c’est de prendre des produits biodégradables pour pouvoir vous doucher en extérieur. Le top c’est les savons solides)
• Brosses à dents et dentifrice
• Gants de toilettes
• Serviette microfibre (gain de place !)
• Nécessaire de soins
• Shampoing sec
• Produit anti-moustique
• Lingettes (ça dépanne)
• Minimum de vêtements
• Batterie externe

Pour le van

• Lampe frontale
• Petits sacs poubelles (pour les jeter plus souvent)
• Vaisselle dont vous avez besoin
• Un couteau suisse
• Papier toilette
• Torchons
• Bouteilles d’eau isothermes
• Prise allume cigare
• Fil pour étendre le linge
• Guirlande à piles (pour vos soirées romantiques)
• Sac de couchage, oreillers
• Drap et protège matelas
• Réchaud
• Une carte routière
Renseignez-vous auprès du propriétaire sur le matériel déjà fourni.

Ce à quoi il faut penser pour la location de votre van ?

L’assurance
La hauteur du van : C’est un point très important car aujourd’hui, en France, beaucoup de lieux (pour ne pas dire tous) sont accessibles en passant sous une barrière (en général 1,9m et 2m)
• Faire la vidange du van, des toilettes, remplissage : vous allez utiliser de l’eau pour votre vaisselle, cuisine ou vous laver. Le van a donc un réservoir d’eaux usées, à ne pas vider dans la nature. Il existe des aires dédiées pour ça, payantes ou gratuites. Vous pouvez également aller en camping, ils proposent cela sans réserver une nuit. Nous avons été dans un camping pour un tarif de 4€.
• Taille du van et catégorie : ici c’était une catégorie 1 donc pas de majoration pour les tarifs d’autoroute.

Applications pour la Van Life

Par4Night —> Permet de trouver tous les lieux pour vous poser nuit et jour, avis des utilisateurs, aires, etc.
Google Maps —> Le meilleur moyen pour voir les chemins non répertoriés sur les GPS, on voit toujours mieux vue du ciel.
Wifimap —> permet de trouver des spots wifi gratuit
Flush —> Pour trouver les toilettes publiques
Mapsme —> Comme Google Maps mais sans nécessité d’une connexion internet


Jour 1

Le Lac de Serre Ponçon

Le lac de Serre-Ponçon est un lac artificiel créé en 1959 par la construction d’un barrage et se trouve entre les Hautes-Alpes et les Alpes-de-Haute-Provence. Sa couleur bleue est magnifique et nous avons trouvé ce lac plutôt sauvage, vous trouverez encore beaucoup de berges non aménagées et c’était très chouette. Il existe de nombreux belvédères pour observer le lac d’en haut, ce qui donne une vue à couper le souffle. Premier arrêt pour déjeuner lors de ce road trip. Arrêt au bord d’une route pleines de virages, presque déserte, avec vue sur le lac, les montagnes. C’était parfait.

Comme nous le disions précédemment, nous n’avons pas pris l’autoroute. Nous avions le temps et surtout l’envie d’observer le paysage. Direction maintenant notre point de chute de la nuit. Nous devions rejoindre des amis dans le Sud, alors nous sommes passés par la Route Napoléon. Route de montagne qui ferait vomir les plus sensibles mais la vue sur les gorges vaut la peine, de nombreuses cascades sur la route, la nature, etc.

Soirée à Sainte-Maxime

Bonne adresse pour diner et passer une soirée avec le coucher de soleil : Eden Plage.

Un restaurant avec une terrasse en bord de plage, vue directe sur le coucher de soleil et le lever de la lune. Lors de la soirée, il y avait une chanteuse, des danseuses, le personnel est vraiment gentil, le repas était parfait. Un très bel endroit que l’on vous recommande.

Eden Plage
35 avenue du Croiseur Léger Le Malin, 83120 Sainte-Maxime
+33 (0)4 94 79 81 62
Site internet
Instagram : @edenplagesttropez

Jour 2

Cascades de Sillans

Sillans-la-Cascade est une commune qui se trouve dans le Var et qui est principalement connue pour sa grande cascade. La fameuse Cascade de Sillans est la principale activité de ce village et c’est la Bresque qui s’y jette à environ 42 mètres de haut. L’accès au bas de la cascade et la baignade sont interdits à cause du risque de chutes de pierres. Vous devez donc normalement aller observer la cascade depuis le belvédère prévu à cet effet.
(Nous y sommes donc allés à nos risques et périls et nous n’incitons personne à faire comme nous.)

Comment y accéder ?
• Belvédère : Depuis le parking de la Cascade, la direction du belvédère est indiqué, à quelques minutes de marche.
• Bas de la cascade : Depuis le parking des Remparts, descendez direction la cascade. Il y a 15/20 minutes de marche. Nous vous conseillons de prendre de bonnes baskets que vous n’aurez pas peur de mouiller.
• Autre cascade : nous sommes ensuite partis en descendant le cours d’eau. C’est vraiment magnifique, vous avez beaucoup de petits spots pour vous baigner. Et nous avons découvert une autre cascade, moins connue mais tout aussi jolie. Le chemin pour y aller est beaucoup plus difficile par contre.

Nos conseils pour les cascades :
– Avoir de bonnes chaussures que vous n’aurez ni peur de mouiller ni peur de salir.
– Les meilleures périodes pour y aller sont mai, juin et septembre pour éviter la foule. Si vous ne pouvez pas faire autrement qu’y aller en pleine saison, levez-vous tôt !

Notre nuit au bord du Lac de Sainte-Croix

📍43.7319511, 6.1769788 – Bauduen, Lac de Sainte Croix

Nous avons trouvé les environs de ce lieu sur Park4Night. Et puis nous avons cherché un petit endroit pour la nuit. Au bord de l’eau, coucher de soleil, le spot était parfait. C’était sans compter les jeunes qui ont joué à la pétanque et les autres qui ont fait la fête jusqu’à 4 heures mais c’était top quand même. Il y avait même un accès aux toilettes publiques.

Jour 3

Les Gorges du Verdon

📍 Le Pont du Galetas

Le fameux, la vue que l’on voit partout en photo vient bien de ce pont. Il sépare le lac de Sainte-Croix, de l’entrée des gorges. C’est par là également que l’on peut se balader en pédalo pour entrer dans les gorges. Le pont délimite deux départements, d’un coté les Alpes-de-Haute-Provence (04) et de l’autre le Var (83).

📍 Le Lac de Sainte-Croix

C’est un lac artificiel créé en 1973 suite à la construction d’un barrage et c’est le troisième plus grand lac de France. Il s’étend sur 2200 hectares. Le Lac de Sainte-Croix est connu pour sa couleur verte émeraude, nous en avons vraiment pris plein les yeux. C’est magnifique. De nombreuses activités sont proposées sur le lac, faisant de lui la principale attraction de la région.

📍 La D952, de Moustier-Sainte-Marie à Castellane

C’est la route que nous avons le plus aimé. Les paysages sont magnifiques, vue sur le lac, les gorges, le pont, bref tout y était. C’est aussi une route très empruntée, il existe de nombreux points pour s’arrêter et observer la vue, faites attention à ne pas vous mettre en danger.

📍La route des Crêtes, rive droite

C’est la D23, une route avec des dizaines de belvédères aménagés. Nous ne les avons pas tous fait mais presque et c’était magnifique. Attention, une partie de cette route est à sens unique.
Il existe également la rive gauche à faire, nous n’avons pas eu le temps de la faire mais c’est avec un petit regret quand même.

📍43.8055335, 6.2294145 – Lac de Sainte-Croix

Trouver un spot pour cette dernière nuit était une épreuve. Tous les spots que l’on trouvait sur les applications ne nous plaisaient pas spécialement et nous avons finit par rencontrer des gens avec des vans VW qui nous ont dit que la gendarmerie venait de passer et qu’ils allaient faire des contrôles pendant la nuit. En effet, dans beaucoup de lieux, vous n’avez pas le droit de rester posés entre 22h et 6h par exemple. Sur les périodes creuses de l’année, ils sont tolérants mais là, fin juin, les contrôles commençaient à se faire de plus en plus. Les gens nous ont alors conseillé de trouver un spot de l’autre côté du pont, sur l’autre rive du lac. Car de l’autre côté, nous changeons de département et là, les contrôlent se font moins. Donc nous avons cherché un spot sur Google Maps et voici le petit endroit où nous avons passé la nuit. C’était très calme, nous nous sommes fais bercer par le bruit des vagues, c’était PARFAIT !

Jour 4

Le village de Moustier-Sainte-Marie

Nous avions tenté ce village, la veille, en début d’après-midi. Grave erreur ! C’était plein, on ne trouvait pas de place pour le van, Steven s’énervait au milieu des gens, bref … Demi-tour et on a retenté le lendemain matin à 7h30 et c’était BEAUCOUP mieux ! Au final, nous avons eu le village pour nous, seulement quelques habitants y installaient leur stand pour le vide grenier, les ruelles étaient désertes, tout ce qu’on aime.
Le village de Moustier-Sainte-Marie est un incontournable, il fait d’ailleurs partie des plus beaux villages de France et on comprend pourquoi. Vous y trouverez des restaurants, petites boutiques artisanales (notamment de faïences, il est connu pour ça), de nombreuses façades colorées et même des cascades en plein village (oui, oui).

📍La Chapelle Notre Dame de Beauvoir

Installée en haut du village, entre deux falaises, nous sommes montés tout en haut (262 marches) pour observer la Chapelle Notre Dame de Beauvoir, classée monument historique. Au dessus, lorsque vous levez les yeux, vous observez un point entre les deux falaises, il s’agit de l’étoile du village. Une étoile à 10 branches qui fait partie d’elle puisqu’il existe 17 légendes à ce jour sur son histoire.

Notre conseil : prendre de bonnes chaussures car les marches glissent énormément.

La Passerelle Himalayenne du Drac

Nous sommes ensuite repartis direction Annecy mais nous avons fait un arrêt vers ce lieu dont on a beaucoup entendu parlé. La passerelle Himalayenne du Drac se situe dans l’Isère et a été construite en 2007. Elle est perchée de 45 à 85 mètres au dessus du lac de Monteynard. De quoi donner le vertige à ceux qui y sont sensibles !

Comment y accéder ?
Il y a plusieurs chemins possibles. Nous avons emprunté deux chemins différents pour l’aller et le retour, environ le même temps de marche (15/20 minutes) mais assez raides depuis le parking gratuit à Mayres-Savel. Tout est très bien indiqué, vous ne pourrez pas vous tromper. Il existe également plusieurs randonnées plus longues qui mènent à la passerelle.


Et voici, la fin de ce road trip. C’était une expérience parfaite qui nous a donné envie de plus. La vie en van fait prendre conscience de certaines choses comme le sentiment indescriptible de LIBERTÉ ! Et après cette grosse année de crise sanitaire, c’est un sentiment qui n’a pas de prix. Juste Steven & moi, à vivre sans horaire, sans rendez-vous, sans que personne ne nous attende quelque part, à se laisser aller là où on souhaite. C’était incroyable. Et nous avons également pris conscience de quelque chose comme notamment notre surconsommation au quotidien. Attention, pas de jugement ni de morale ici puisque nous sommes les premiers à vivre ainsi. Mais simplement, nous nous sommes fait la réflexion. Nous avons tendance à se créer des besoins non essentiels, à tout consommer de façon excessive et ça fait du bien de s’en rendre compte. Même si nous n’allons pas quitter notre appartement demain, ni après-demain d’ailleurs
En bref, c’était une aventure incroyable, dont on a gardé mille souvenirs et qui nous aura fait avancer, beaucoup discuter et se rapprocher de l’essentiel. À ces soirées interminables à discuter, à ces fous rires, à cette vie dans 2 mètres carrés, à ces matins accompagnés de chants des oiseaux, à nos apéros, à nos kilomètres en plus, à cette découverte, à nous


No Comments

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :